30

Publié le par JY & A

Nous déplorions lors du billet 27 « la désignation du Président du groupe France Télévisions  par l'exécutif » qui constituait à nos yeux un retour en arrière démocratique. Cette mesure a été conservée dans le projet de loi sur l'audiovisuel mais celui-ci a également été étoffé d'un amendement singulier. En effet les députés de la commission spéciale sur l'audiovisuel ont décidé de diviser par deux la taxation des télévisions privées (visant à compenser la suppression prochaine de la publicité sur les chaînes publiques à partir de 20 heures). Les opérateurs de télécommunications verront quand à eux le montant de leurs taxes modulé sur leurs résultats.


Pareille mesure ne peut pas passer inaperçue. Si la suppression de la publicité sur le service public peut paraître pertinente (programmes du soir commençant plus tôt pour le téléspectateur, plus grande indépendance des chaînes vis-à-vis de leurs annonceurs), son financement est plus discutable. Peut être eut-il mieux valu comme le proposent certains syndicats monter la redevance audiovisuelle et la prélever à la source proportionnellement aux revenus.


Cette mesure était déjà une aubaine pour les grandes chaînes de télévision privées telle TF1 et M6, décider de diminuer leur taxation frôle dés lors l'indécence.

Commenter cet article

JY 02/01/2009 22:27

Ce sera déjà très beau si ils gardent le tournoi des 6 nations. J'ai souvenir qu'il y a une dizaine d'année les samedi et dimanche après midi, il y avait toujours du sport sur France 2. On en est très loin aujourd'hui.

thomas 29/12/2008 16:09

on est pas prêt de voir France télévision racheter les droits de la ligue 1 si je comprend bien...